Accueil > Newsletter > Archives > Newsletters 2010 > Décembre 2010 > articles > Complémentarités éducatives

Complémentarités éducatives

« Si l’on considère l’éducation comme l’ensemble des influences, maîtrisables ou non, qui concourent au développement de la personne humaine - insertion sociale comprise -, l’action éducative comme l’ensemble des actions volontaires et finalisées qui visent, dès l’enfance, à aider chacun à conquérir progressivement son autonomie et à acquérir, petit à petit, les capacités nécessaires à l’exercice de sa citoyenneté, alors il est clair que la fonction éducative est une fonction sociale, dans laquelle l’institution scolaire joue un rôle certes irremplaçable, mais nécessairement partiel. » (Réussir Éducation n°3)

C’est dans cette logique que la CAPE (Coordination des associations éducatives et pédagogiques laïques partenaires de l’École publique) s’est créée nationalement en Janvier 2010.
« Qu’elles soient association complémentaire de l’École, mouvement pédagogique, mouvement d’éducation populaire, parfois les deux ou les trois en même temps, elles situent leur action avec, dans et autour de l’École.
Elles ont pour beaucoup contribué à la construction de l’École de la République, en la promouvant, en la faisant progresser, en s’attachant à la rendre plus démocratique au-delà de l’accueil de tous les enfants et de tous les jeunes, par un accès réel à la diversité des savoirs.
Sans elles, jamais l’éducation scolaire n’aurait eu la forme de son service public, ses contours, ses fondements, ses réalités. Parce qu’elles en partagent et font vivre les valeurs d’égalité, de justice sociale, de liberté, de solidarité et de fraternité et font de la laïcité leur culture commune.
Sans elles, jamais sans doute l’éducation ne se serait étendue au-delà de la famille et de l’École pour prendre place dans la cité. Nos associations favorisent par la diversité de leurs actions l’implication de chacun dans la mise en œuvre d’une éducation globale.
 »

La CAPE se fonde sur trois convictions :

  • L’éducabilité de tous les enfants et de tous les jeunes sans aucune exception.
  • La dimension émancipatrice des savoirs pour penser, être et faire.
  • L’implication des enfants et des jeunes dans leurs apprentissages.

Les objectifs de notre action collective se situe autour de

  • L’organisation de la réflexion collective sur les grandes questions éducatives et pédagogiques dans la diversité des approches et des positions,
  • La création de conditions de leur expression publique sur les politiques éducatives et scolaires,
  • L’établissment d’un rapport collectif plus efficace dans les relations politiques et fonctionnelles avec l’État, en particulier le ministère de l’éducation nationale, les associations nationales de collectivités territoriales.

La CAPE est un regroupement complémentaire du CRAJEP, de la CPCA ou de la JPA. LE CRAJEP regroupe l’ensemble des associations et fédérations d’éducation populaire, « Les actions des fédérations et associations membres du CRAJEP contribuent à l’émancipation de la personne humaine, par l’éducation populaire... Cette éducation par tous et pour tous, basée sur l’échange réciproque des savoirs se veut un moteur de progrès, et constitue une expertise citoyenne indispensable à l’élaboration des politiques publiques...Sur cette base, les AJEP réaffirment leur souhait de participer à travers l’expérimentation et l’intervention sociale, au développement d’une citoyenneté active pour les enfants, les jeunes et les adultes. » (extrait du texte d’orientation du CRAJEP). La JPA centre son action sur la question de l’accès aux vacances et aux loisirs (accès en terme de mixité sociale, accès pour les enfants et jeunes en situation de handicap...). La CPCA regroupe un certain nombre de coordination dont le CRAJE pour agir pour la reconnaissance et la défense du fait associatif.
La CAPE agit donc autour et dans l’école publique. Cela peut paraître complexe, mais cette multiplicité des espaces collectifs reste complémentaire et répond fondamentalement à un objectif d’agir collectivement. Cette action collective dans la période actuelle est non seulement intéressante, mais cela relève aussi de la nécessité. La CAPE sur la région pays de la Loire sera créée lors d’une première réunion de constitution le 26 janvier 2011...

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org