Accueil > Newsletter > Archives > Newsletters 2010 > Avril 2010 > Articles > Édito de la newsletter n°12

Édito de la newsletter n°12

Le congrès des CEMEA approche. C’est une occasion d’échanger, de construire, d’élaborer. Le congrès se construit autour d’une volonté non seulement de résistance (dans certains secteurs sociaux, professionnels on parle de survie) mais aussi de mobilisation et construction. La révolte comme la résistance sans perspective est vouée à une mort lente.
A l’échelle régionale, un congrès se prépare. Le 3 et 4 avril ont été l’occasion pour notre association de se regrouper pour préparer ce temps important pour notre mouvement.

Il a été l’occasion entre autres d’aborder la question de l’économie sociale et solidaire. Sujet (peut être étonnamment) récent pour notre mouvement. Notre positionnement est en cours de construction mais ce regroupement a permis de poser quelques principes sur ce sujet.

Economie Sociale et Solidaire

Sociale au regard de notre fonctionnement interne

  • La liberté d’adhésion et une adhésion volontaire
  • Un fonctionnement démocratique avec la primauté de la personne sur le capital
  • Non lucrativité individuelle et collective
  • La construction de partenariats, de liens avec les pouvoirs publics tout en gardant une indépendance d’actions et de pensées

Solidaire au regard de l’implication de notre économie dans la société

  • Une recherche d’une plus grande accessibilité (financière, handicap, culturelle...)
  • Une logique économique plus centrée sur les notions de services (utilité sociale, biens communs), de partenariats et coopérations. Une logique qui s’oppose donc au « Tout Marché » : qui dénonce la seule référence aux marchés publics, contre le « clientélisme » politique...

Traduction Concrète de l’économie solidaire

Nécessite globalement d’orienter nos achats vers l’économie sociale et solidaire.

Quelques exemples :

BAFA

  • Financier
    • Recherche des moyens de la tarification au quotient familial
    • Accompagnement des stagiaires à la recherche de financements pour les formations
    • Actions auprès des collectivités, des pouvoirs publics pour la mise en œuvre de bourses sociales
    • Aides à la recherche de stages pratiques et de séjours (après le BAFA3)
    • ...
  • Handicap
    • Recherche de lieu de stage accessible
    • Élaboration et animation d’une charte d’accueil d’animateurs en situation de handicap comprenant des aides de la CAF, des stages de découvertes, l’accompagnement des organisateurs...
    • ...
  • Culturel
    • Porter une attention sur nos modes d’interventions (langage, vocabulaire, nombre d’écrits...)
    • Recherche de lieu de stages diversifiés
    • ...
  • Publications

Si nos publications sont un vecteur essentiel de nos actions, il faut alors qu’elles soient accessibles au plus grand nombre, qu’elles viennent alimenter le « bien commun » ce qui implique :
ne publier, ne diffuser que sous des licences, des formats qui permettent la libre diffusion et la libre reproduction (ce qui ne retire en rien la propriété intellectuelle)

  • Formation Professionnelle
    • Construire des services publics régionaux de la FP et utiliser une forme juridique cohérente
    • Le stagiaire de la FP ne doit pas remplacer un poste de salarié sans rémunération
    • Permettre la formation tout au long de sa vie
    • Accessibilité de la formation : accompagnement au niveau du handicap, accompagnement social, psychopédagogique...
SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org